On classe sous le terme de glace tout dessert justement glacé ! Mais l’on distingue les crèmes glacées, élaborées à partir de crème, de sucre, de fruits et d’arômes variés. Et les sorbets qui se composent de sirop de sucre et de pulpe de fruit ou d’un arôme, un alcool ou encore de lait concentré sucré et de crème fouettée. Avant l’invention des réfrigérateurs, la glace était coupée dans les lacs et les étangs, puis stockée dans des baraques et des trous souterrains pour le garder au froid. Mais à qui revient cette invention ? Partons pour un tour du monde à la recherche de ses origines !

De la Perse antique à la Chine…

On doit le premier concept de glace aux Perses ! 400 ans av. J.-C., ces derniers versaient du concentré de jus de raisin sur de la glace. Cela leur servait en fait de rafraîchissement. Ils ont ensuite ajouté différents parfums comme la mangue et l’eau de rose. La neige était collectée sur les sommets des montagnes et stockée dans des chambres souterraines spécialement conçues pour usage. On retrouve aussi des traces de dessert glacé au riz et au lait en Chine en 200 ans avant JC. L’empereur romain antique Néron est également connu pour adorer les desserts à base de « neige » et de fruits.

…un dessert universel !

Mais le débat reste ouvert quand à qui était le plus proche de ce que nous appelons maintenant la crème glacée. Par exemple, au 10ème siècle, les Arabes consomment un dessert dans lequel ils combinent du lait, de la glace et du sucre avec de l’eau de rose, des fruits secs et des noix. Mais les Chinois sont les premiers à avoir inventé une machine combinant saveurs et texture crémeuse. Finalement, lorsque le célèbre explorateur italien Marco Polo se rend en Chine, il ramène la technologie de la crème glacée en Italie. Catherine de Médicis serait d’ailleurs à l’origine de la diffusion en France des asperges, des tomates, des macarons et du sorbet, donnant naissance à la « révolution gastronomique française ». Forts de ces éléments, on peut finalement admettre que la glace est un dessert aussi ancien qu’universel !